Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Accueil > Evenements > Journée médiation à Bobigny

Journée médiation à Bobigny

C’est la 6e année consécutive qu’est organisée la rencontre des jeunes médiateurs d’Ile-de-France.
Environ 130 médiateurs confirmés et 140 médiateurs débutants y étaient présents, donc au total 270 médiateurs plus leurs accompagnateurs. Une douzaine d’établissements étaient représentés dont deux écoles primaires.
La journée était placée sous le thème « Nous sommes tous différents … »

A l’arrivée à la bourse du travail, des cartons sont distribués aux jeunes qui doivent y dessiner leur main, la découper et inscrire un mot d’espoir dessus.

Une fois les 300 personnes installées dans l’auditorium, nous écoutons différentes interventions. Tout d’abord le Directeur adjoint de la Direction académique de Seine St Denis prend la parole et rappelle que la médiation n’est pas seulement une idée, mais c’est aussi et surtout une réalité et une pratique qui aide à lutter contre la petite violence.
Elle requiert des compétences psycho-sociales et exige un cadre, un ensemble de règles qui ont été rappelées dans une charte de qualité qui est aujourd’hui éditée par l’Education Nationale.
Son message : l’école est « inclusive », mais il faut y travailler et les médiateurs ont pour mission d’aider chacun à trouver sa place.
Puis Jacques Lecomte, docteur en psychologie, prend la parole
dans un discours saisissant qui décrit son parcours d’adolescent violent révolté car aigri par la vie qui fait peu à peu l’apprentissage de la non-violence et apprend à différer son jugement. Aujourd’hui professeur d’université, il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la psychologie positive.

Ensuite, les élèves sont répartis dans divers ateliers dans lesquels ils débattent de ce que signifie « être différent » et échangent sur les problèmes rencontrés en médiation. Une activité est sensée les faire réfléchir et réagir sur les différences où ils se découvriront toutefois des points communs.

Après un pique-nique, nous nous réunissons à nouveau dans l’auditorium. Birgitte Liatard, co-organisatrice de la rencontre, évoque la rencontre de l’année passée lors de laquelle fut mis à l’honneur André de Péretti, le président d’honneur de l’association MédiActeurs et qui fête cette année ses 100 ans. Polytechnicien, Docteur es lettres et sciences humaines ayant assumé de multiples responsabilités, André de Peretti a toujours soutenu la médiation par les pairs. Les élèves médiateurs de 3e de notre collège qui étaient présents l’an dernier à la rencontre se souviennent avec émotion de ce petit monsieur qui avait fait une longue intervention pertinente l‘an dernier et à qui tous les jeunes avaient entonné en chœur l’air de « joyeux anniversaire ».

Nous visionnons une vidéo dans laquelle M. de Péretti s’adresse à nous.

Enfin, Bernard Defrance, ancien professeur de philosophie, militant pour les droits de l’enfance, synthétise les compte-rendu des travaux menés le matin et développe le concept de « différence ». « La difficulté, dit-il, c’est de reconnaître dans l’autre différent un autre moi-même. Egalité ne veut pas dire identité. Nous sommes égaux mais pas identiques. Le règlement du conflit est de ne pas réagir dans la pulsion ou la violence. L’identité n’empêche pas l’égalité des droits. Il explique pourquoi il est si difficile de se présenter différent : « Rencontrer l’autre, c’est courir le risque d’être mis en cause. »
Pour la rencontre, les organisatrices nous avaient demandé de s’entraîner à chanter la chanson « On écrit sur les murs les noms de ceux qu’on aime ». C’est non sans une certaine émotion que tous les présents dans l’auditorium entonnent en chœur cette chanson accompagnés au synthétiseur par un professeur de musique et ponctuée de chants en solo par quelques jeunes chanteurs. C’est un moment intense dont nos jeunes se souviendront sans doute longtemps.

Enfin, chaque collège représenté par ses médiateurs présente à tour de rôle la production qu’il a créée sur le thème de la différence. De nombreux médiateurs ont préparé une chanson qu’ils chantent sur scène.
Seul notre collège propose une vidéo. Elle s’intitule « le Casting » et met en scène des candidats à une audition qui ont chacun une particularité.
Cette mise en scène a été instiguée par Mmes Senoussi , Coudegnat et Bourghes, tournée par Mme Leherissey et montée par M. Bouvignies.

Ce fut une belle journée, enrichissante et riche en émotions. Une journée riche en rencontres et en échanges dont se souviendront longtemps nos médiateurs, et qui aura permis de leur rappeler qu’ils n’oeuvrent pas seuls. Nous repartons avec de nouvelles idées, inspirations, et un nouvel élan pour programmer l’année à venir !

SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0